rencontres nationales tepos 2015

Quelles modalités seront mises en place pour veiller à la bonne articulation entre le débat national et ceux menés en régions?
Le comité pluraliste devra donc répondre à de multiples questions : Quels sujets seront versés au débat (en capitalisant notamment sur les précédents débats sur lénergie)?
La plupart des membres Tepos sont lauréats tepcv mais site de rencontres gitan tous les tepcv ne sont pas des Tepos.
Par ailleurs il ne saurait être question de faire un débat qui engage la France pour lavenir premier rendez vous apres rencontre site en seulement 2 mois et demi ".Cest maintenant au gouvernement et aux parlementaires de prendre leurs responsabilités.Le comité des experts analyse et compare les scénarii nationaux et internationaux disponibles.«Il est temps que la France acquiert la maturité nécessaire pour évaluer sereinement les avantages et coûts du nucléaire.Ainsi, la balance «coût/bénéfices» environnementaux devra apparaître clairement pour chacune des filières.sinterroge Morgane Créach, directrice du Réseau Action Climat.Mais il doit saccompagner dun plan ambitieux de rénovation thermique des logements des ménages en précarité pour les sortir définitivement de cette situation.» Quant aux énergies renouvelables, leur développement reste menacé avec une loi qui spécule sur le remplacement des tarifs dachat par des mécanismes.
Des porteurs de projets privés et associatifs qui contribuent aux démarches des collectivités rejoignent aussi le réseau.Collecter les attentes des acteurs de terrains, quils soient citoyens, collectivités ou entreprises, pour libérer le potentiel déconomies dénergie et de production renouvelable.Quand lénergie devient plus chère, en consommer moins permet damortir le choc.«Une avancée majeure», souligne Denis Baupin, le rapporteur spécial du texte.Il faut que chacun mesure les bénéfices quapporte la transition pouvoir dachat des ménages, compétitivité des entreprises, moindre impact environnemental car cest à laune de ces bénéfices que les acteurs engageront les changements nécessaires dans leur rapport à lénergie.Lavis précise que les exploitants et les entreprises sous-traitantes doivent être soumis aux mêmes exigences en matière de qualité dintervention, de radioprotection et de sécurité des salariés.Des propositions ont été faites pour modifier la politique daménagement du territoire et réduire la mobilité contrainte, favoriser les transports en commun et alternatifs, réduire la consommation des véhicules, engager un véritable report modal dans le fret.Nous attendons du parlement quil étoffe le projet de loi sur tous ces volets.Ils considèrent que la transition énergétique est bonne pour la France à 70 et bonne pour eux.




[L_RANDNUM-10-999]